Réuni.e.s

Une. Puis deux. Et trois.

Et enfin quatre.

Quand la première est étudiante

Le dernier n’est encore qu’au primaire

Quand les indépendances se marquent

Et que les individualités s’affirment

Ca peut être compliqué

De les avoir tou·e·s ensemble réuni·e·s

Alors quoi de mieux qu’une surprise ?

Celle de les voir réuni·e·s et complices

Sur des clichés qui resteront pour toujours

La mémoire d’une fratrie qui s’aime

Pour le coeur de leurs parents qui les chérissent.

La magie d’une fratrie

Share to FacebookPin Site ImageTweet This Post

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

*

*